Prêt de 150.000 euros sur 10 ans

Apprenez à calculer votre taux d’endettement afin de savoir si vous êtes éligible pour un crédit hypothécaire de 150.000 euros sur 10 ans.

Taux d’endettement et conditions d’octroi d’un prêt de 150.000 euros sur 10 ans

Le taux d’endettement est le pourcentage de votre revenu mensuel que vous allez utiliser pour rembourser votre crédit.

Votre taux d’endettement devrait être de 33 % maximum. Au-dessus de ce pourcentage, par sécurité, la majorité des organismes prêteurs vous refuseront le crédit. 

Idéalement, ce taux d’endettement peut même être plus bas. 

En vue de négocier au mieux le taux d’intérêt de votre prêt hypothécaire de 150.000 euros sur 10 ans, un taux d’endettement bas est un argument de force.

Le taux d’endettement fait ainsi partie des conditions d’octroi les plus importantes. 

Cependant, de nombreux autres points seront analysés ;

  • Votre stabilité financière
  • Le montant de vos revenus
  • Votre âge et état de santé 
  • Votre situation maritale et familiale
  • Votre situation professionnelle 

Calculer votre taux d’endettement

Pour calculer votre taux d’endettement et ainsi savoir si votre demande de crédit de 150.000 euros sur 10 ans est admissible, une formule simple peut être appliquée :

(La totalité de vos charges fixes mensuelles / la totalité de vos revenus mensuels) x 100

= votre taux d’endettement en %

Apport personnel pour un prêt de 150.000 euros sur 10 ans

Depuis le 1er janvier 2020, en vue de l’obtention d’un crédit hypothécaire, vous êtes obligé de fournir un apport personnel de 10 % minimum. Il s’agit de 10% du prix d’achat du bien immobilier.

Si vous espérez acquérir un bien dont la valeur est de 150.000 euros, vous devrez donc être en mesure de fournir 15.000 euros.

Attention, d’autres frais liés au crédit hypothécaire tels que les frais de notaire seront également à votre charge.

Vous n’avez pas assez de fonds ? Le prêt hypothécaire 125 vous permet d’emprunter un montant supérieur à la valeur du bien immobilier que vous désirez acheter. Et ce, afin de pouvoir financer les frais liés à ce crédit hypothécaire mais pas tout à fait sans apport personnel.