Précompte immobilier: calcul et délai de paiement

Le précompte immobilier est un impôt grand public de la fiscalité belge puisqu’il vise l’ensemble des biens immobiliers bâtis ou non. C’est un impôt qui est dû chaque année. Son calcul s’effectue sur la base du revenu cadastral (RC). Il doit être payé au plus tard dans les 2 mois de la réception de l’avis. 

Regardons en détail les spécificités de cet impôt pour la région Bruxelles, la région Wallonne et la région flamande.

Qu’est-ce que le précompte immobilier ?

Le précompte immobilier est un impôt régional et annuel. Tout propriétaire d’un bien immeuble ou toute personne en ayant l’usufruit doit s’en acquitter. Le calcul du précompte immobilier est basé sur le revenu cadastral (RC).

Le revenu cadastral est le revenu net normal moyen que le bien immobilier pourrait rapporter à son propriétaire en 1 an. Ceci, en tenant compte du marché de la location au 1er janvier 1975. C’est le Service public fédéral (SPF) Finances (Administration du Cadastre, de l’Enregistrement et des Domaines) qui est chargé d’effectuer le calcul.

De même, le pourcentage du précompte immobilier varie selon la région de votre habitation. Le calcul du précompte immobilier dépend également des provinces et communes. Celles-ci ont en effet la possibilité d’établir des centimes additionnels au précompte immobilier.

Dans quel cas êtes vous redevable du précompte immobilier?

Si vous êtes propriétaire d’un bien, ou d’une location et que cela vous produit des revenus, ou que vous êtes une personne en possession d’un bail de 27 à 99 ans, vous êtes superficiaire ou usufruitier, vous êtes alors appelé à vous acquitter de votre précompte immobilier.

Notons que dans le cas d’une vente ou d’un achat d’immobilier, c’est la personne qui est propriétaire au 1er janvier qui prend en charge le paiement du précompte immobilier et en réclameras le prorata à l’acheteur.

Comment payer cet impôt sur l’immobilier ?

Pour pouvoir payer cet impôt, il faut au préalable recevoir l’avis de paiement au cours du 2ème semestre de l’année.

Aujourd’hui, la région de Bruxelles dispose d’un site www.mytax.brussels pour faciliter le paiement en ligne à ses administrés, il permet également de retrouver l’adresse du bien. Par contre les régions Wallonne et Flamande continuent avec l’ancien système, par courrier et virement bancaire.

Au cas où vous ne recevez pas d’avis d’imposition, faites-en spontanément la demande au Bureau Recette des contributions dont dépend le bien.

écran de connexion du site internet my tax sur la page précompte immobilier
Cliquez pour vous connecter sur le site de mytax

Comment se calcule le précompte immobilier ?

Le précompte immobilier se calcule à partir du coefficient d’indexation. Pour l’année 2024, le coefficient d’indexation du revenu cadastral s’élève à 2.1763.

Depuis le 1er janvier 1975, la péréquation n’existe plus. Une autre manière d’adapter le revenu cadastral chaque année est alors appliquée. Ainsi, le RC est multiplié par le coefficient d’indexation de l’année concernée.

La formule pour calculer le précompte immobilier se présente comme suit :
Le montant brut du PrI = ‘RC indexé après arrondi’ x ‘taux global du PrI + centimes additionnels’
Le PrI brut est diminué des éventuelles réductions pour enfant à charge, invalidité ou maison modeste.
Les réductions qui diminuent le PrI Brut se basent sur le RC indexé.

Dans quel cas peut-on avoir une réduction sur le précompte immobilier ?

La réduction pour enfants à charge.

Cette réduction sur le calcul de votre précompte immobilier est appliquée en fonction du nombre d’enfants déclarés à charge. Locataire du bien immobilier ? Vous bénéficiez des mêmes conditions et procédures de calcul de précompte immobilier.

Les personnes handicapées et grands invalides de guerre

Sont déclarés comme handicapés et peuvent introduire la demande de réduction du précompte immobilier :

  • Toutes personnes ayant une maladie physique ou psychique qui a réduit sa capacité de gains,
  • Les personnes déclarées par une décision administrative ou judiciaire handicapées physiquement ou psychiquement ou en incapacité de travail de façon permanente pour au moins 66 %.
  • Toutes personnes dont l’état de santé provoque un manque d’autonomie totale ou partielle d’au moins 9 points ;
  • L’enfant qui est atteint d’une diminution de capacité d’au moins 66% physiquement ou psychiquement


Sont considérés comme grands invalides de guerre peuvent introduire la demande de réduction :

  • Les victimes civiles qui bénéficient de l’indemnité d’amputation, de mutilation ou d’une pension calculée sur la base d’un taux d’invalidité de 100%
  • Les victimes militaires impotentes ayant une indemnité d’au moins 100 % pour une blessure ou infirmité considérée de manière isolée et évaluée à ce taux selon le BOBI ;