Le crédit pont : qu’est-ce que c’est ?

Vous êtes propriétaire immobilier et souhaitez vendre votre bien pour en acheter ou en construire un nouveau ? Le crédit pont peut être une solution afin de ne pas risquer de vous retrouver en manque de liquidités entre ces deux transactions. Avec Monsieurcredit.be, découvrez plus en détails ce qu’est le crédit pont, ses conditions d’octroi, son fonctionnement, ses modalités ou encore son coût. 

Le crédit pont : qu’est-ce que c’est ?

Qu’est-ce que le crédit pont ?

Également connu sous les noms de prêt pont ou crédit de soudure, le crédit pont compte parmi les différents types de crédits hypothécaires. Il implique généralement une garantie hypothécaire et est destiné à l’acquisition d’un bien immobilier. Son objectif est de combler la période entre l’achat du nouveau bien et la vente de l’ancien. Il s’adresse à ceux qui souhaitent bénéficier d’une avance sur les fonds provenant de la vente de leur bien actuel afin de financer l’achat du nouveau bien. 

En d’autres termes, le crédit pont permet de financer l’achat d’une nouvelle propriété ou la construction d’un nouveau logement en attendant qu’un acheteur se présente pour le bien en question. Ainsi, l’emprunteur évite d’accumuler les charges de deux crédits hypothécaires simultanément.

Mise en situation d’un crédit pont

Imaginez que vous soyez propriétaire d’une maison, mais votre famille s’agrandit rapidement. Vous réalisez qu’il est temps de chercher une nouvelle demeure spacieuse pour accueillir tous les membres de votre foyer. Cependant, il y a un problème : vous avez besoin de vendre votre maison actuelle pour financer l’achat de la nouvelle.

Vendre une maison peut être un processus complexe et parfois chronophage, car il faut trouver un acheteur qui soit réellement intéressé. Malheureusement, vous ne pouvez pas vous permettre d’attendre indéfiniment, car il y a une opportunité unique d’acquérir la maison parfaite qui répond à tous vos critères.

C’est là que peut intervenir la banque. Dans cette situation délicate, vous avez la possibilité de demander un crédit-pont. Ce crédit-pont agit comme un pont temporaire entre l’achat de votre nouvelle maison et la vente de votre première acquisition immobilière. Ainsi, vous pouvez obtenir les fonds nécessaires pour acheter votre nouvelle maison sans attendre la vente de votre bien actuel.

Grâce à ce crédit-pont, vous pouvez saisir cette occasion d’acquérir la maison de vos rêves tout en ayant la tranquillité d’esprit financière. Une fois que vous aurez vendu votre première maison, vous pourrez rembourser le prêt de la banque et vous installer confortablement dans votre nouveau chez-vous.

À quoi peut servir un crédit pont ?

Dans le cadre d’un crédit pont, plusieurs scénarios sont possibles :

  • L’emprunteur a déjà contracté un prêt hypothécaire, auquel cas le crédit pont a pour objectif de refinancer le solde restant de ce prêt. Le montant obtenu sera alors utilisé pour financer l’achat du nouveau logement.
  • Le bien en question est libre de charge (il n’y a pas ou plus de dette ou d’hypothèque).  Dans ce cas, le crédit pont servira uniquement à financer l’acquisition du nouveau bien.
  • Le crédit pont peut également être utilisé pour des travaux. Il s’agit alors de vendre le bien actuel et d’acheter un autre bien dans le but d’y effectuer des travaux de rénovation ou de réaliser une nouvelle construction.
  • Il est également possible d’inclure des prêts personnels dans la demande de crédit pont lors d’une opération de rachat ou d’acquisition de crédit.

Quel est le montant d’un crédit pont ?

Le montant d’un crédit pont correspond généralement au prix de vente du bien actuel duquel il faut déduire le montant déjà remboursé du premier crédit hypothécaire

Cependant, il est relativement compliqué de connaître en avance le montant d’un crédit pont car, outre la valeur du bien, d’autres critères entrent en jeu, tels que notamment le facteur de risque. En effet, les établissements de prêt prennent généralement des marges de sécurité en raison du risque élevé lié à la solvabilité des emprunteurs lors du remboursement. 

De plus, les banques se montrent réticentes si le premier bien n’est pas vendu ou sous compromis, car cela entraîne une incertitude quant à la plus-value. Afin de satisfaire les besoins de leurs clients consommateurs, les institutions financières appliquent alors une décote de 10 à 20% sur la valeur de l’habitation. Par conséquent, si la valeur est estimée à 280.000 €, les futurs emprunteurs pourront emprunter un montant maximum de 224.000 € ou de 250.000 €, selon leur situation.

À noter : auprès de certains prêteurs, le montant d’un crédit pont est soumis à une limite minimum de 12.500 €. 

Quelle est la durée d’un crédit pont ?

La durée d’un crédit pont peut varier selon l’institution financière qui le propose, généralement entre 12 et 24 mois. Pendant cette période, vous êtes tenu de rembourser uniquement les intérêts sur le montant emprunté. Toutefois, une fois cette période écoulée, vous êtes obligé de commencer à rembourser le capital. Et ce, même si vous n’avez pas encore vendu votre bien actuel.

Que coûte un crédit pont ?

Le remboursement d’un crédit pont se fait selon des mensualités préétablies. Ces dernières sont composées d‘intérêts à taux fixe appliqués sur le montant emprunté. 

Le taux débiteur d’un crédit pont varie selon les établissements prêteurs, le montant emprunté ainsi que la fréquence des remboursements. Le paiement d’un crédit pont peut en effet faire l’objet d’un prélèvement mensuel, trimestriel, semestriel ou encore annuel sous réserve des conditions du contrat de prêt. 

De plus, un crédit pont génère également des frais de dossier, à hauteur de 300 € environ. 

Quelles sont les conditions d’octroi d’un crédit pont ?

Comme le crédit pont est un crédit à court terme, la rapidité est de mise. En effet, dans la plupart des cas, vous avez un maximum de deux ans pour rembourser cette dette. La durée dépend bien sûr des conditions et des politiques propres à chaque établissement bancaire. Cette période implique donc que les emprunteurs doivent être solvables au moment de l’échéance. Posséder un bien à vendre ne suffit pas toujours pour obtenir ce type de prêt. Il est nécessaire de remplir des critères d’éligibilité de base, tels que disposer d’un emploi stable ou d’un revenu suffisant pour couvrir les différentes charges. Vous devrez également fournir certaines garanties, telles qu’une hypothèque sur un bien immobilier, le paiement d’une assurance-vie à échéance, une succession, le versement d’une soulte, ou d’autres formes de garantie.

À noter : le crédit pont n’est pas un prêt proposé par tous les établissements de crédit en Belgique. Si vous souhaitez bénéficier d’une assistance dans les démarches nécessaires en vue d’obtenir un crédit pont, vous pouvez faire appel aux services d’un courtier en crédits hypothécaires.

Comment fonctionne le crédit pont ?

Une fois que votre demande de crédit pont a été approuvée par la banque, le montant total sera transféré sur votre compte bancaire au moment de l’achat de votre nouveau bien. Pendant la période où votre bien n’est pas encore vendu, vous devrez payer des intérêts sur le montant du crédit pont, que ce soit à un taux fixe ou variable. Une fois que votre bien sera vendu, vous ne devrez rembourser que le montant emprunté à la banque.

Cependant, il y a une exception à cette règle. Si vous envisagez une nouvelle construction, vous avez la possibilité de demander à la banque de vous verser le montant du crédit pont par étapes, en fonction de l’avancement des travaux. Cela vous offre une garantie et une sécurité supplémentaires en cas de faillite éventuelle du constructeur.

Que se passe-t-il si la vente du bien échoue ?

Dans le cas où vous ne parvenez pas à vendre votre bien à la fin du contrat, votre banque a la possibilité d’en étendre la durée. Cette extension a toutefois un prix. En effet, vous devrez vous préparer à des taux d’intérêt plus élevés que ceux initiaux. De plus, si votre logement se vend à un prix inférieur, vous avez la possibilité de convertir le montant restant de votre crédit pont en un prêt hypothécaire classique pour rembourser l’hypothèque en cours.

Le crédit pont : des avantages et des inconvénients

Le crédit pont présente à la fois des avantages et des inconvénients. 

D’un côté, il offre une solution de financement temporaire pour les personnes qui souhaitent acheter un nouveau bien immobilier avant d’avoir vendu leur bien actuel. Cela permet de ne pas manquer une opportunité d’achat et d’éviter les délais liés à la vente. De plus, le crédit pont offre une flexibilité en termes de remboursement, permettant aux emprunteurs de rembourser le prêt une fois que la vente de leur bien est finalisée. 

Cependant, il y a des inconvénients à prendre en compte. Les taux d’intérêt des crédits ponts peuvent être plus élevés que ceux des crédits hypothécaires classiques, ce qui peut augmenter le coût global de l’opération. De plus, si la vente du bien prend plus de temps que prévu, l’emprunteur peut se retrouver avec un prêt à court terme dont le remboursement devient plus difficile. Enfin, si le prix de vente du bien est inférieur à celui attendu, cela peut créer un déséquilibre financier et nécessiter une éventuelle conversion du crédit pont en un crédit hypothécaire classique, ce qui entraîne également des coûts supplémentaires.